Guide sur l’aménagement d’une habitation pour un handicapé

Être handicapé est une situation difficile à vivre au quotidien. Tout ce qui parait simple comme faire la vaisselle, se laver ou se diriger dans la maison devient un vrai parcours du combattant. C’est pourquoi il est nécessaire pour la famille d’une personne handicapée de faire quelques aménagements pour l’aider à se sentir indépendant, l’intégrer dans la vie sociale. Comment aménager habitation pour handicapé, quel cout faut-il prévoir et surtout comment financer les travaux ? Autant de questions qui méritent des réponses.

Des aménagements qui facilitent le quotidien

Accéder à l’étage sans aide

Monter ou descendre les escaliers est un défi permanent pour une personne handicapée. Installer un monte — escalier est une façon ingénieuse d’aider les personnes à mobilité réduite à se prendre en main. Il existe des modèles entre 60 et 75 cm à ancrer sur les marches ou le mur, adaptés aussi bien à un escalier droit qu’à un escalier tournant. Pour un monte-escalier sur un escalier droit, le cout minimum hors aide est d’environ 3 000 €.

Une douche relaxante du début à la fin

Prendre une douche quand on est handicapé est loin d’être une partie de plaisir, surtout quand on ne dispose pas des matériels adaptés. Différents types de douches et de baignoires ont été spécialement conçus pour les personnes handicapées. Au rayon douche, la douche dite à l’italienne parait être le modèle qui convient le mieux : pas d’obstacles à enjamber, juste des barres de maintien à installer pour éviter les malencontreux accidents et une chaise de douche pour rester assis. Pour une baignoire, un modèle à porte équipée d’une chaise de baignoire est parfait.

Des toilettes sûres et fonctionnelles

Pour un handicapé, aller aux toilettes n’est pas toujours évident. S’asseoir et se lever demande des efforts parfois vains, car il suffit d’un déséquilibre pour qu’on tombe. Pour cette raison, il est indispensable d’installer un rehausseur de w.c. et des barres de maintien. Côté prix, une barre de redressement de 30 cm coute moins de 15 €.

Une cuisine pratique

Il n’est pas toujours nécessaire d’entamer de grands travaux de réaménagement couteux ou d’installer de nouveaux équipements pour qu’une cuisine devienne fonctionnelle. Quelques astuces sont largement suffisantes pour aménager habitation pour handicapé. Ainsi, élever tous les meubles à un minimum de 80 cm est une idée. C’est le cas du lave-vaisselle et du réfrigérateur, car ainsi, les palettes du fauteuil roulant ne bloqueront pas leur porte. Par contre, pour le plan de travail, il est préférable d’avoir un équipement à hauteur variable avec un allumage sensitif intégré

Aménager habitation pour handicapé, quelles aides ?

La MDPH ou Maison Départementale des Personnes Handicapées

La Prestation de Compensation du Handicap est une aide à hauteur de 10 000 € par période de 10 ans. Elle est accordée sans conditions de ressources en fonction de plusieurs critères :

Les aides de l’ANAH ou Agence Nationale de l’Habitat

Elles sont accordées sous condition :

Ces aides se situent entre 55 à 70 % du montant HT des travaux

Le crédit d’impôt

Il représente 15 % du montant d’un ascenseur électrique et 25 % du montant TTC de la dépense d’installation ou de remplacement, et 50%pour un chauffage aux énergies renouvelables. Par contre, il est limité à 5 000 € pour une personne seule, 10 000 € pour un couple. Les conditions pour y avoir droit sont :

Ou en cours d’achèvement à condition que la maison soit finie pendant